« Trahison » post-formation commune au dialogue social dans les CCI

06.04.2020

Malgré un titre provocateur, cet article rend compte de la réussite obtenue en termes de relations sociales après une formation commune au dialogue social suivie par les négociateurs de CCI France en amont d'une importante négociation.

« Nous n’avions pas entendu parler de cette formation commune avant que la direction ne nous le propose. Nous ne sommes pas rentrés dans les techniques de négociation mais cela a été intéressant que de se découvrir à travers les jeux de rôle », souligne Laurence Dutel, responsable CFDT des CCI.

Au niveau confédéral, la CFDT s’est pourtant clairement engagée à promouvoir cette approche du dialogue social. La CGT, elle, s’est désengagée de la démarche, du moins au niveau confédéral. « Nous avons décidé de suivre cette formation qui s’est révélée utile, même si ce n’est pas la solution miracle comme la suite des événements va en attester », reconnaît Rachid Gouchi, délégué syndical CGT des CCI. Mieux valait en effet ne pas rater un épisode pour se mettre dans le bain de la négociation de la convention collective »

Concrètement, cette formation aura permis d’insuffler une évolution des pratiques, aboutissant à la création d'une intersyndicale, à la signature d'un accord de méthode et permettant de commencer la négociation sur un nouveau ton entre les participant en septembre 2019. Si la dynamique s'est ralenti et que l'intersyndicale s'est disloquée, il faut avant tout retenir que « deux jours de formation ne peuvent suffire à eux seuls à renouveler en profondeur un climat social dans une entreprise et que de nouvelles pratiques de relations sociales supposent une relation de confiance qui s'inscrit dans la durée. »

 

 

Cet article est paru le 07 janvier 2020 et est accessible sur abonnement sur le site Miroir Social.

 

Retour à la liste